STRASBOURG - PARIS 1970
.

24ème édition / Du jeudi 4 juin au dimanche 7 juin / 512 km - Délai : 4 jours
30 sélectionnés - 28 partants - 5 arrivants - 8 classés



     
 ITINÉRAIRE :  
     
STRASBOURG (Place Kléber) / Molsheim / Col du Donon / Celle sur Plaine / Raon l’Etape / Baccarat / Lunéville / Nancy / Toul / Pagny-sur-Meuse / Ligny-en-Barrois / Bar-le-Duc / Saint-Dizier / Vitry-le-François / La Chaussée-sur-Marne / Châlons sur Marne / Condé sur Marne / Epernay / Dormans / Château-Thierry / Charly / La Ferté sous-Jouarre / Meaux / Lagny-sur-Marne / Noisy-le-Grand / Nogent-sur-Marne / Montreuil / Paris (Piste municipale du Bois de Vincennes).
   
 
LES SÉLECTIFS :  
 
  28h00 - Roubaix Landreaux 222,700 km  
  Circuit de l’Eure Lebaquer Louis

150 km

17h01’ 30’’

 
  24h00 - Narbonne Faquet Claude 194,500 km  
  24h00 - Luxembourg Simon Josy (LUX) 191,760 km  
  Conflans (Bol d’Or) Lebaquer Louis 206,150 km
24h02’ 05’’
 
  24h00 - Rouen Abbolins (GB) 205,160 km  
  24h00 - Lausanne (CH) Simon Josy (LUX) 210,00 km  
  Circuit de l’Oise Bédée Claude 187,500 km
22h11’ 05’’
 
         
  C’est l’incompréhension de tels efforts et de cette épreuve historique qui a obligé les organisateurs à renoncer à cette marche de légende pendant 10 années. En 1970, grâce à l’insistance de Félix Lévitan, Directeur au Parisien Libéré, la FFA (qui entre temps avait fait un accord avec l’UFM et le Cercle des Sports de France) put mettre sur pied début juin un nouveau Strasbourg-Paris avec 30 marcheurs invités et sélectionnés. 1970 marque l’année de reprise après une immense période sans repaires, malgré les quelques 8 compétitions sélectives de grandes distances. 2 marcheurs sélectionnés n’ont pas pris le départ, et autour des participants, même si le vélo est toujours présent, quelques soigneurs et accompagnateurs sont équipés d’un véhicule motorisé.

Emile Anthoine le créateur de Paris-Strasbourg en 1926 ne verra pas l’édition 1970. Après avoir été l’un des plus grands marcheurs du Monde, après avoir passé plus de la moitié de sa vie à soutenir la plus prestigieuse compétition de marche de grand fond, Emile Anthoine est mort le 14 décembre 1969.
Appelée Mémorial Emile Anthoine en sa mémoire, l’édition 1970 a été remportée par un marcheur français licencié au SR Delle, le franc-comtois Samy Zaugg. Ancien coureur de 10 000 mètres reconverti à la marche, Samuel Zaugg a inauguré le palmarès d’une nouvelle période. Strasbourg-Paris était relancé, dans une formule nouvelle avec 3 repos imposés – 1 heure à Toul (km 171) – 1h30 à Vitry-le-François (km 290) et 1h30 à Château-Thierry (km 414).
1970 restera comme une édition forte en rebondissements, au cours de laquelle de nombreux leaders se sont succédés et se sont épuisés jusqu’aux ultimes kilomètres, offrant au public venu nombreux une arrivée royale et un classement très serré avec les 3 lauréats du podium franchissant la ligne d’arrivée en seulement 37 minutes.



1970 – Le récit de l’épreuve

Après 10 années d’interruption, Strasbourg-Paris est régénéré par Francis Jenevein, directeur de l’épreuve et président du comité national de marche de la FFA.

 30 marcheurs ont été sélectionnés au cours des 8 circuits sélectifs. L’épreuve se déroule du 4 au 7 juin 1970 et le départ est donné le jeudi 4 juin à 12h45 précises par monsieur Pflimlin, maire de Strasbourg et Président du conseil de l’Europe.
Serge Bracq (CA Montreuil) et Georges Ducarroz (Suisse) n’ont pas pris le départ.

Dès les premiers kilomètres, le peloton s’étire rapidement et le strasbourgeois Bernard Beaucousin signe en 1ère position à Molsheim au 22ème km. Les favoris de l’épreuve, qui ont pour la plupart remporté au moins un circuit de sélection (Josy Simon, Louis Lebaquer, Claude Facquet, Colin Young) pointent à une dizaine de minutes ; le dellois Samuel Zaugg passe en 15ème position à près d’un quart d’heure.
Claude Bédée place une accélération dans la montée du Col du Donon et passe en tête au 57ème kilomètre. Le britannique Colin Young est à 6 minutes, Josy Simon et Emile Alomaine marchent ensemble, Edmond Guny, Louis Lebaquer et Serge Brandt sont à 20 minutes ; Samy Zaugg pointe à près d’une demi-heure en 13ème position.

Il est près de minuit ce jeudi soir, lorsque le montreuillois Claude Bédée signe au contrôle de Baccarat au 97ème kilomètre. Il est légèrement en retard sur l’horaire prévu et pourtant il a creusé un écart conséquent sur ses poursuivants. Colin Young est à 21’, John Dowling à 26’ ; Samy Zaugg est maintenant 12ème à 56 minutes. Les 28 participants franchiront ce contrôle, mais Yvon Lapoirie pointe avec 2h55’ de retard.
Les premiers abandons sont annoncés à la direction de l’épreuve et le peloton s’étire au cours de cette première nuit. A Lunéville (km 118) et à Dombasle (km 132) c’est toujours Claude Bédée qui ouvre la route, mais il est talonné par l’anglais Colin Young à 4 minutes seulement. Samuel Zaugg compte toujours près d’une heure de retard, mais il est maintenant remonté en 8ème position.

Le jour s’est levé lorsque l’anglais Colin Young prend la tête et signe à Nancy (km 144) en première position. Malgré la bagarre de la nuit, il compte une demi-heure de retard sur l’horaire prévu. Claude Bédée est second à 9’, Josy Simon et Emile Alomaine sont à 20’. Samy Zaugg maintient sa 8ème place, mais il compte 1h01’ de retard. Le nancéen Marcel Vincent arrive 21ème dans sa ville et arrête son périple sur la Place Stanislas.

L’organisation de l’épreuve a innové pour cette reprise de Strasbourg-Paris et 3 arrêts/repos obligatoires sont imposés aux concurrents. Le premier sera d’une heure et sera positionné à Toul. L’anglais Colin Young arrive à 9h31. Il vient d’effectuer 171 km en 20h46. Il précède Claude Bédée de 19’ et le duo Emile Alomaine et Josy Simon de 27 minutes. Samy Zaugg a dépassé Louis Lebaquer et arrive avec 1h07’ de retard. La plupart des concurrents ne prendront qu’une heure de repos, d’autres marcheurs prendront quelques minutes supplémentaires. Le médecin conseillera à Gilbert Belin, Daniel Garand de ne pas repartir. Alfred Voltzenlogel ainsi que Paul Guyot (arrivé hors délais avec 5h31’ de retard) seront stoppés.
Il ne reste plus que 16 marcheurs avant même le tiers de la compétition.

La tête de l’épreuve ne regarde pas derrière et le rythme imposé par l’anglais Colin Young lui permet de retrouver l’horaire prévu par l’organisation. Samuel Zaugg à l’inverse n’est pas au mieux et il compte 1h13’ de retard sur le leader, ce sera l’écart maximum qu’il comptera pendant toute la compétition.
Le tchèquoslovaque Ivo Domansky abandonnera avant Pagny-sur-Meuse, et entre Pagny et Ligny, la compétition perdra encore Emile Alomaine, John Dowling et Claude Facquet.
Les écarts restent stables au passage de Ligny en Barrois où Colin Young signe sa feuille à 16h45. Samuel Zaugg est maintenant en 6ème position à 1h12 et Gérard Landreau (12ème) ferme la marche avec 7h52’ de retard sur le premier.

Le classement ne change pas aux contrôles de Bar-le Duc (km 235) ni à Saint-Dizier (km 260). L’anglais Young semble un solide leader, il entame sa deuxième nuit avec 11 minutes d’avance sur le Luxembourgeois Simon, 26’ sur Edmond Guny et Samuel Zaugg est 4ème à 53 minutes. Le peloton a perdu Raymond Fickinger et Gérard Landreau à Bar-le-Duc, puis Jean-Daniel Marclay et Jacques Brandt avant Saint-Dizier. Il n’y a plus que 8 concurrents à la mi-course. Le Directeur de l’épreuve Francis Jenevein est très inquiet, est-ce qu’un ou des marcheurs seront capables d’aller au bout des 512 kilomètres. Les 10 années d’interruption ont laissé des traces et les marcheurs manquent d’endurance et de repaires dans cette grande aventure. Il y a eu pourtant 8 compétitions sélectives, mais aucun des marcheurs n’a dépassé les 28 heures de compétition et ils marchent tous dans l’inconnu.

Le contrôle de Vitry-le-François (km 290) impose un deuxième arrêt, de 1h30 cette fois. Le luxembourgeois Josy Simon arrive en tête avec une heure de retard sur l’horaire prévu. Colin Young pointe à 16’, Edmond Guny est 3ème à 28’ et Samuel Zaugg en 4ème position pointe avec 46’ de retard sur Simon. Le suisse Jean-Marie Ryff ferme la marche en 8ème position, il repartira de Vitry après son repos avec 4h47’ de retard.

Le jour s’est levé ce samedi matin au passage à la Chaussée sur Marne (km 307) et Josy Simon signe à 7h25. Les écarts sont stables et à 10h12, Simon traverse Châlons sur Marne (km 325). Le classement va changer sur la route d’Epernay (km 363). Josy Simon est toujours en tête mais il est maintenant suivi de Samy Zaugg qui pointe avec seulement 11 minutes de retard, Edmond Guny est à 54’, Louis Lebaquer (4ème) pointe à 1h39’. Surnommé « P’tit Louis » et vainqueur de 2 marches sélectives (le circuit de l’Eure et le Bol d’Or de Conflans Sainte-Honorine), le marcheur roubaisien ne semble pas fatigué.
Samuel Zaugg ne faibli pas sur les routes champenoises et il prend la tête dans la difficile montée de Venteuil au 373ème km. A Dormans (km 389), il signe le contrôle à 19h15 en devançant le Luxembourgeois Josy Simon de 12’, Edmond Guny à 54’ et Louis Lebaquer à 1h39’. L’anglais Colin Young s’est écroulé, il pointe en 6ème position à 2h23, Jean-Marie Ryff est 7ème à 6h05’ et Claude Bédée ferme la marche à la 8ème place à 9h07’.
La pluie s’est mise à tomber fortement à l’entame de la dernière nuit. Elle n’arrête pas les 8 concurrents encore sur la route et Samuel Zaugg arrive à Château-Thierry (km 414) à 22h55’. Un ultime repos de 1h30 est obligatoire, le leader prendra 2 minutes supplémentaires. Josy Simon arrive avec 29’ de retard, mais il prendra 1h40’ de repos. Edmond Guny devance maintenant son frère Charles et Louis Lebaquer. En dernière position, Claude Bédée compte 9h48’ de retard sur la tête de l’épreuve et pour cette raison, l’organisation l’autorisera à ne prendre que 42 minutes de repos.

La 3ème nuit est bénéfique pour Samuel Zaugg qui se cale à nouveau avec l’horaire prévu. Il pointe à La Ferté Sous Jouarre (km 444) à 4 h56, il précède Josy Simon de 50’ et Edmond Guny de 1h01’. Louis Lebaquer est de nouveau 4ème (1h31’), il précéde Charles Guny de 12’. Le montreuillois Claude Bédée ferme le contrôle avec 9h02’ de retard sur le premier.

Le soleil brille déjà lorsque Samy Zaugg traverse Meaux (km 463). Les écarts se sont creusés et Josy Simon accuse 1 heure pleine de retard, Charles Guny est à 1h22’, Louis Lebaquer à 1h32’ et Edmond Guny à 1h 51’. Hormis le leader qui semble assuré, ses 4 poursuivants se tiennent en 51 minutes et les places sur le podium sont loin d’être acquises. En queue de peloton, Claude Bédée signe sa feuille à 17h06’ avec 9h32’ de retard sur Zaugg. Il sera stoppé et classé à la huitième place, conformément au règlement. Il a accomplit 463 km en 75 h 21.
Devant, les premiers sont loin et ont déjà traversé Lagny (km 496) où Samuel Zaugg a encore accru son avance sur Josy Simon de 9 minutes. Edmond Guny est terrassé par la fatigue et doit s’arrêter à plusieurs reprises avant un arrêt définitif. Sur avis médical, il sera classé 7ème de l’épreuve à l’entrée de Chessy au kilomètre 478.

Dernier contrôle avant l’arrivée, la traversée de Noisy le Grand permet à de nombreux spectateurs de venir accompagner Samuel Zaugg sur quelques hectomètres. Il est 12h31 lorsque le dellois Zaugg signe sa feuille avec presque 2 heures d’avance sur l’horaire prévu. Il ne reste que 4 kilomètres avant la barre mythique des 500 km et Samuel compte toujours 1 heure d’avance sur Josy Simon, mais Louis Lebaquer est revenu à 19 minutes derrière. Le suisse Jean-Marie Ryff arrive à 18h22 et sera stoppé et classé 6ème avec 496 km en 76 h 47’.

PARIS - Piste Municipale - km 510 : Samy ZAUGG franchit la ligne d’arrivée à 14h 49’ 50’’, Josy SIMON conserve sa 2ème place 1h31’ plus tard, il ne compte plus que 2 petites minutes d’avance sur Louis LEBAQUER classé 3ème. Charles GUNY prendra la 4ème place à 2h38’ du vainqueur, devançant l’anglais Colin YOUNG de 1h42’.



Classement

Place Concurrent Ville Nat. Km Temps Moyenne
1 ZAUGG Samuel SR Delle france 512 70h04'50'' 7,314
2 Simon Josy AA Luxembourg luxembourg 512 70h35'22'' 7,253
3 Lebaquer Louis RC Roubaix france 512 70h37'27'' 7,250
4 Guny Charles AS Aulnoye france 512 71h42'33'' 7,140
5 Young Colin Essex Beagies angleterre 512 74h24'40'' 6,881
6 Ryff Jean-Marie CA Aire Genève suisse 496 76h47'  
7 Guny Edmond AS Aulnoye france 478 72h47'  
8 Bédée Claude CA Montreuil france 463 75h21'  
ARRÊT
  Brandt Jacques UM Strasbourg france 260 Arrêt  
  Marclay Jean-Daniel CM Monthey suisse 260 Arrêt  
  Fickinger Raymond AS Le Chesnay france 235 Arrêt  
  Landreau Gérard CA Lisieux france 235 Arrêt  
  Dowling John Sheffield angleterre 205 Arrêt  
  Faquet Claude CA Montreuil france 200 Arrêt  
  Alomaine Emile CA Gembloux belgique 186 Arrêt  
  Domansky Ivo Kladno tcheque 175 Arrêt  
  Belin Gilbert CA Flers france 171 Arrêt  
  Garand Daniel AS Mantaise france 171 Arrêt  
  Voltzenlogel Alfred UM Strasbourg france 171 Arrêt  
  Guyot Paul CM Dijon france 171 Arrêt  
  Besnard René CM Narbonne france 171 Arrêt  
  Nourégat Yves CMHP Bagnolet france 171 Arrêt  
  Vincent Marcel AM Nancy france 147 Arrêt  
  Demeusy Georges CO Bar-le-Duc france 132 Arrêt  
  Hacquebartt Gaëtan CM Belfort france 118 Arrêt  
  Callamard Louis Rhône Sportif Lyon france 107 Arrêt  
  Lapoirie Yvon CM Haute Moselle france 107 Arrêt  
  Beaucousin Bernard UM Strasbourg france 107 Arrêt  
       NON PARTANTS
  Bracq Serge CA Montreuil france   NP  
  Ducarroz Georges   suisse   NP